« Lorsque le manque est occulté par un objet ou une représentation, le langage de l'homme devient menteur. »

L’orthophoniste pris aux mots

in « Rééducation orthophonique », n° 118, 1981, vol.19, p. 153-164, 10 rue de l’Arrivée, 75006 Paris

Consulter l'article