« L'homme peut refuser, plus ou moins consciemment, de consentir au désir qui l'habite.
Dans ce cas, il est comme un aveugle-né. Il est empêché d'interpréter les signes.»
Qui est Denis Vasse

Biographie

DENIS VASSE

Médecin et psychanalyste, Denis Vasse a fait ses études de médecine à Alger (51-57). Durant son service militaire (60-62), il exerce comme médecin auprès des populations du sud algérien. Il se forme ensuite à la psychanalyse à Paris dans l’entourage de J. Lacan, F. Dolto, et S. Leclaire. Membre de l’Ecole Freudienne de Paris dès sa création en 1964 il en est le vice-président de 1976 à 1979. Il refuse d’être démissionné de son poste. C’est alors que Jacques Lacan décrète la dissolution de l’Ecole freudienne de Paris et que commencent les luttes de succession.

Installé en 1971 à Villeurbanne, ville limitrophe de Lyon, il exerce aussi en Centre Médico Psychologique où il conduit des cures d’enfant.

Il entame un cycle de sessions bisannuelles tenues à Lyon et à Paris où autour de questions de psychanalyse se croisent l’apport de textes bibliques et la lecture de films (Wells, Penn, Visconti, Ford…)

De 1978 à 2007 il donne un Séminaire mensuel pour des psychanalystes dont l’audience s’élargit au fil des ans (France, Belgique, Suisse, Italie, Canada). Il se consacre d’abord à la lecture de textes de Freud et de Lacan (1978-1993). Puis à partir de 1994 il présente la totalité de notes cliniques prises au cours de cures d’enfants et les textes théoriques qu’il a élaborés pour rendre compte du travail clinique en thérapie. Avec le temps le travail commun du séminaire ouvre la psychanalyse sur un point de vue anthropologique.

A partir de 1982 il participe à Lyon à la préparation et à l’ouverture du Jardin Couvert inauguré par Françoise Dolto en 1984.

La majorité de ses travaux ont été édités ou sont en cours d’édition au Seuil, chez Gallimard et chez Bayard. Les articles parus dans différentes revues sont en partie disponibles sur ce site.

D’autre part, il est entré au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1958. Il prononce ses premiers vœux en 1960, en même temps il soutient sa thèse de médecine à Marseille et, à la fin de son sursis en octobre 1960, il est incorporé pour le service militaire où il sera médecin et accoucheur. A sa démobilisation en 1962 il poursuit sa formation à Chantilly et à Fourvière. Il est ordonné prêtre en 1971, l’année où il s’installe à Villeurbanne. Au cours de ces années il rencontre les jésuites P.Beauchamp et M.Farin avec qui il collabore durablement en particulier pour les sessions.

D.Vasse est né en Algérie à Aïn Bessem, à une centaine de kilomètres au sud d’Alger. Dans ce gros bourg son père était agriculteur et sa mère institutrice. Il doit partir à Alger pour entrer interne au Lycée de Ben-Aknoun (en 6ème et 5ème) puis, au cours de la 4ème, il entre au Collège de Notre Dame d’Afrique où il passera le Bac.

Il est sensible dès l’enfance à la tension entre les trois communautés – musulmane, chrétienne et juive. A l’Université il fréquente les mouvements chrétiens « libéraux » ouverts à l’éventualité de l’indépendance. Soupçonné d’être agent de liaison entre des organisations chrétiennes et le FLN, il est enlevé par des parachutistes. Il disparait, tenu au secret dans un centre d’interrogatoire. Il est localisé dans un camp au bout de huit jours par un avocat qui parvient à le faire libérer.

Denis Vasse consacre sa pratique et sa réflexion à développer à partir de la psychanalyse une anthropologie ouverte qui pose la question de l’homme parlant exposé à l’enfermement dans l’imaginaire, la violence et l’objectivation technicienne.