« L'homme peut refuser, plus ou moins consciemment, de consentir au désir qui l'habite.
Dans ce cas, il est comme un aveugle-né. Il est empêché d'interpréter les signes. »

La voix, la parole et le corps

in « Les cahiers de la Villa Gillet », cahier n° 6 – mars 1998, p. 75-88, Éditions Circé et Villa Gillet

Consulter l'article